Close

Non, le stress financier de vos employés n’est pas un mythe!

Non, le stress financier de vos employés n’est pas un mythe!

Stress = Mal du siècle! et de plus en plus d’entreprises cherche à lutter contre ce mal, prenant et mettant en place de plus en plus de mesures afin de favoriser le bien-être de leurs employés (espaces de travail inclusif, promotion de l’activité physique et des activités sociales entre collègues, conciliation travail famille, etc.). Mais, saviez-vous que l’argent est la source de stress #1 des Québécois? Ce n’est pas moi qui le dis, selon les différentes études et sondages réalisés par l’Autorité des Marchés Financiers, L’Institut Québécois de Planification financière, et bien d’autres. Ainsi de plus en plus de Québécois souffrent de stress financier! Un stress qui a un impact non seulement sur la santé physique et mentale, mais aussi sur leu engagement et productivité au travail et donc sur la performance des entreprises québécoises et canadiennes.

Question, concrètement, comment se traduit ce stress financier pour les employés de nos entreprises? Selon des études de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, 40 % des travailleurs canadiens se sentent dépassés par leur niveau d’endettement, 44 % disent qu’ils auraient de la difficulté à respecter leurs obligations financières s’ils recevaient leur paie en retard, 37 % disent qu’ils devront retarder leur retraite parce qu’ils n’auront pas épargné assez d’argent. Ainsi, « le stress financier est étroitement lié à la santé physique et mentale. Les employés aux prises avec un stress financier sont : deux fois plus susceptibles de déclarer avoir un mauvais état de santé, et quatre fois plus susceptibles de souffrir de troubles du sommeil, de maux de tête et d’autres maladies. »

Quel est l’impact de stress financier sur votre entreprise?

Eh bien, toujours, selon l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, les employés vivant un stress financier sont cinq fois plus susceptibles d’être distraits au travail. De plus, 46 % de ces employés consacrent trois heures de travail ou plus par semaine à la gestion de leurs questions financières. Ce qui représente des pertes financières de 1 000 $ (en moyenne) par employé par année. Et les enjeux, pour les entreprises, ne sont pas que financiers! Parmi les impacts du stress financier des employés pour l’entreprise, il faut, aussi, noter : une baisse du moral et de l’engagement des employés, de mauvaises relations de travail entre les employés, un manque de concentration et une mauvaise prise de décisions, et bien plus!

En contactant des dirigeants d’entreprises et des responsables de ressources humaines d’entreprises pour leur présenter les solutions de Code F., je me suis rendu compte qu’il y avait encore de nombreux mythes associés au stress financier, et surtout à son lien avec les carences en littératie financière dont souffre une grande partie de la population! Mythes qu’il est très important de défaire!

En voici les plus souvent entendus :

Mythe #1 : notre entreprise offre de bons salaires à nos employés, nous sommes corrects! Malheureusement, le stress financier que vive les Québécois n’est pas tant à associer au niveau de leur salaire actuel, mais plus à comment ce salaire est utilisé. Ainsi, une sensibilisation à une meilleure gestion de ses finances (voire à une meilleure consommation) est nécessaire pour lutter le manque d’épargne et/ou le surendettement des ménages québécois!

Mythe # 2 : Notre entreprise offre de nombreux avantages sociaux à mes employés, nous sommes corrects! Alors certes, qu’un employeur offre des avantages sociaux à ses employés (assurances collectives, régime d’épargne, etc.) est un très bon pas dans la bonne direction. Malheureusement, il est prouvé que sans une réelle connaissance financière, les employés ne peuvent pas pleinement tirer profit de ces avantages sociaux.

Mythe #3 : Les employés de notre entreprise ne nous en parlent pas, donc ils n’ont pas ce besoin. Là aussi, je vais sortir des études et analyses disponibles à ce sujet. Tout d’abord, selon l’Association Canadienne de la Paie, 47 % des employés sont mal à l’aise de discuter de leurs dettes avec leurs collègues ou un pair. Ensuite, selon l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, 70 % des employés estiment que leur employeur devrait favoriser leur bien-être financier et 84 % des employés aimeraient participer à des programmes d’éducation financière en milieu de travail. Ainsi, vos employés ne vous le diront pas nécessairement s’ils ont des problèmes financiers, mais en tant qu’employeur, il est de votre responsabilité de créer une culture d’entreprise encourageant le personnel à lever la main et à demander de l’aide quand ils en ont besoin!

Alors, pourquoi ai-je créé Code F.?

Après plus de 6 ans dans le domaine des services financiers, d’abord en administration des régimes de retraite collectifs, ensuite en gestion de patrimoine (gestion privée de placements), j’ai eu envie de créer une entreprise avec laquelle j’aiderai les entreprises à contribuer au bien-être financier de leurs employés. Ceci avec des solutions d’éducation financière (tels que des ateliers formatifs et un bulletin d’information en éducation financière), mais aussi un programme d’accompagnement financier, afin de démocratiser (rendre accessible le plus possible) la gestion des finances personnelles et contribuer (à ma manière) à la promotion d’une saine gestion des finances personnelles pour tous.

Curieux d’en savoir plus sur les solutions de Code F.? Hâte de savoir comment Code F. peut vous aider? N’hésitez pas à nous visiter au www.codef.ca ou à nous suivre sur nos réseaux sociaux : LinkedIn : www.linkedin.com/company/codefca/ et Facebook : Code F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *